Patrimoine culturel

Labin

Porta SanfiorPorta Sanfior -Porte de Saint Flor- c'est la porte principale de la ville datant de 1589. Au dessus de la porte se trouve le blason de Labin et le lion de Sérénissima. Un canon datant de l'Autriche a été placé sur Torjon pour le deuxième fois en 1995.

Le palais baroque de la famille Battiala-Lazzarini est aujourd’hui aménagé en musée populaire. Ses derniers propriétaires les contes Lazzarini, qui possédaient plusieurs propriétés dans la région de Labin, l'ont quitté après la deuxième guerre mondiale.

L'église de la naissance de la Vierge Marie béatifiée a été édifiée en 1336 sur les fondements d'une église datant du 11ème siècle. Elle a été restaurée plusieurs fois, la dernière fois en 1993. Sur sa façade a été monté en 1604 le lion vénitien avec une boule dans la bouche, symbole de la reconnaissance du gouvernement Vénitien à Labin. A la fin de ce siècle, sur la façade a été placé la statue baroque du sénateur Antonio Bollani, qui était un guerrier contre les Turcs. C'est le plus beau exemple de buste sculpte dans l'Istrie du 17ème siècle. A droite de l'église se trouve le palais de la famille noble Schampicchio, qui est rattachée à l'église par une chapelle.

L'église de la naissance de la Vierge Marie béatifiée est ornée de 6 autels en marbre dont l'un possède des reliques de St. Juste apportée de Rome en 1664. L'autel principal est décoré par des figures de la Vierge Marie béatifiée, de Pauline et des saints Juste, Serge, Julien, Tom et Jacob. L'auteur est Natale Schiavone né en Dalmatie. La peinture de la Vierge Marie Carmélite est du 17ème siècle et on la rattache au peintre Jacop Negriti, connu comme Palma le Jeune. L'auteur du chemin de croix est le peintre de Labin Valentin Lukas du 19ème siècle.

La loge - en dessous de laquelle se déroulait autrefois la vie publique, la publication des journaux ainsi que les jugements.Les paysans y dansaient pendant les jours de foire et le dimanche. Elle a été construite en 1550 et  plus tard a reçu son lapidaire. Devant la loge a été placé le poteau de la honte.

Rabac

L'église de Saint André du 15ème siècle est le plus ancien héritage de cet endroit touristique.