Labin

LabinLabin, ville medievale dont l'ancien nom Albona est enoncé pour la première fois en 285 après J.C, est située sur une colline au dessus de Rabac. Ville natale de Matija Vlačić, reformateur et collaborateur de Martin Luther, est aujourd'hui centre culturel et administratif. Il est rare de trouver un endroit ou s'entrelie la richesse de l'architecture et des monuments historiques avec de nombreux ateliers et la jeunesse qui s'y retrouve particulièrement le soir dans les cafés des alentours. Pas loin de Labin on trouve Dubrova, le parc des sculptures, une Forma viva en plein air avec plus de 70 oeuvres.
Après une promenade dans la vieille ville, visitez le musée municipale avec une collection architecturale et ethnographique et un modèl unique des mines dans cette partie de l'Europe. Allez voir aussi la collection des memoires de Matija Vlačić Ilirique, les ateliers artistiques et savourez la merveilleuse vue de la rempart de la ville Fortica sur Rabac,l'île de Cres et les environs de Labin. Vous pouvez aussi aller faire du shopping dans les petites boutiques. Rafraichissez-vous sur la terasse d'un des cafes. Ceux sont des endroits où les gens se rencontrent, font des affaires ou bien simplement discutent.

'RES PUBLICA ALBONESSIUM'

LabinLa ville de Labin est située sur une colline de 320m d'altitude, éloignée 3km de la mer et était habitée 2000 ans avant J.C. Les ruines de Kunci de l'âge de bronze se trouvent à proximité de Labin. Son ancien nom Albona ou Alvona en illyrique, est d'origine celte et on pense que les Celtes lui ont donné naissance au 4ème siècle avant J.C. même si les historiens pensent que c'étaient les Illyriens au 11ème siècle avant J.C. D'après les historiens, Albona en celte veut dire „la ville sur la colline“ ou „la ville haute“. Tit Livije a écrit que les habitants de l'époque étaient des pirates. Après les affrontements entre les habitants locaux et les Romains qui ont commencé au 3ème siècle avant J.C., l'Istrie 177 avant J.C. tombe dans les mains de Rome et la frontière devient la rivière Raša. Labin et ses environs deviennent partie intégrante de la province romaine Ilirik mais avec beaucoup d'indépendance sur les villages des alentours. Le plus ancien scripte sur Labin est une reliure du 3ème siècle après J.C. du nom de 'RES PUBLICA ALBONESSIUM'.